Vous êtes ici : Accueil > Actualité > « La revalorisation du prix du lait est urgente »

 

Retour aux Actualités

Crise laitière

« La revalorisation du prix du lait est urgente »

Les syndicats agricoles attendent avec impatience la revalorisation du lait a minima à hauteur de 340 euros/1000 litres.

Suite à aux syndicales de début juin 2017, les acteurs de l’aval de la filière laitière ont finalement reconnu publiquement l’urgence d’une revalorisation du prix du lait dès juillet et pour le troisième trimestre 2017. Toutes les enseignes de la distribution réunies au sein de la FCD ainsi que Leclerc et Intermarché se sont engagées à rouvrir des négociations tarifaires avec les entreprises laitières dans le respect de la loi Sapin 2.

« Les entreprises qu’elles soient coopératives ou privées ont la responsabilité d’aboutir dans ces négociations avec la revalorisation du prix du lait payé au producteur dès juillet », soulignent dans un communiqué de presse la FNSEA, la FNPL et les JA . Les organisations syndicales se disent satisfaites des déclarations des acteurs de la filière laitière à quelques jours de l’ouverture des États Généraux de l’Alimentation. « Les bonnes intentions ne suffisent pas, il faut du concret pour les éleveurs laitiers", précisent elles.  La France, forte de ses 62 000 producteurs de lait et d’importants fleurons de l’industrie laitière est un acteur majeur du secteur laitier au niveau européen et mondial. Pourtant, de trop nombreux producteurs de lait sont contraints de mettre la clé sous la porte. Cette crise est aussi un frein à l’emploi, à l’attractivité du métier d’éleveur, à la vie des territoires et à la dynamique laitière pour la France, second pays producteur de lait en Europe. Le syndicalisme a joué son rôle en mettant en place les conditions favorables à une augmentation du prix du lait. Rien ne s’oppose, objectivement, à cette revalorisation urgente et indispensable du prix du lait. »

Posté le 28/06/2017
Envoyer à un ami
Imprimer